IPv4 : Guide complet sur l'adresse IP version 4 et ses mécanismes

20 avril 2023

La transition vers l'IPv6 a commencé il y a plus de dix ans, mais le protocole IPv4 est encore largement utilisé. La compréhension des adresses IPv4 et de la manière dont elles fonctionnent est donc cruciale pour ceux qui cherchent à tirer parti du web 2.0. Dans cet article, nous explorerons les concepts clés liés aux adresses IPv4, tels que les bits, les octets, le masque sous-réseau et le nombre unique qu'ils définissent; afin de vous aider à profiter pleinement des services sur Internet.

Comprendre l'adresse IP version 4

Une adresse IP version 4 est une adresse IP dans la version 4 du protocole IP (IPv4). Cette adresse permet d'identifier chaque machine connectée sur un réseau informatique utilisant le protocole IPv4.

En parallèle : Formation Excel : boostez votre carrière et votre efficacité !

IPv4 est la première version d'Internet Protocol (IP) à avoir été largement déployée et qui forme encore en 2023 la base de la majorité des communications sur Internet, par rapport à l'IPv6.

Chaque interface d'un hôte IPv4 se voit attribuer une ou plusieurs adresses IP. Ces adresses sont uniques et peuvent être utilisées pour communiquer avec les autres systèmes informatiques sur le réseau.

Sujet a lire : Comment créer un site web professionnel à un prix abordable ?

Elles sont essentielles pour que les ordinateurs puissent se trouver et échanger des données.

Définition et fonctionnement

L'adresse IP version 4(IPv4) est une adresse numérique unique qui identifie chaque machine connectée à un réseau informatique utilisant le protocole IPv4. Elle est composée de quatre nombres séparés par des points, chacun représentant 8 bits (octets) de données, ce qui donne une longueur totale de 32 bits.

Par exemple, 192. 168.

0.1 est une adresse IPv4 valide.

Les adresses IPv4 sont divisées en classes A, B, C, D et E, qui déterminent le nombre de bits affectés à chaque partie de l'adresse. Les classes A, B et C sont les plus couramment utilisées et contiennent respectivement 8, 16 et 24 bits pour l'adresse réelle.

Le reste des bits est généralement affecté au masque de sous-réseau.

Exemple d'utilisation

Les adresses IPv4 sont utilisées pour identifier les machines surun réseau informatique et permettre aux ordinateurs de communiquer entre eux. Par exemple, si vous envoyez un courriel à quelqu'un, votre ordinateur doit connaître son adresse IP afin que le message puisse être transmis correctement.

De plus, les adresses IPv4 peuvent être utilisées pour accéder à des services spécifiques sur un serveur distant ou pour configurer des pare-feu afin de limiter l'accès à certains services ou sites Web.

Les classes A, B et C sont les plus couramment utilisées et contiennent respectivement 8, 16 et 24 bits pour l'adresse réelle.

Par exemple, une adresse IPv4 declasse A aura 8 bits pour l'adresse réelle (les trois premiers octets) et 24 bits pour le masque de sous-réseau (le dernier octet). Une adresse IPv4 de classe B aura 16 bits pour l'adresse réelle (les deux premiers octets) et 16 bits pour le masque de sous-réseau (les deux derniers octets).

Nombre de bits, octets et données

Une adresse IPv4 est composée de quatre nombres séparés par des points, chacun représentant 8 bits (octets) de données, ce qui donne une longueur totale de 32 bits. Par exemple, 192.

168.0.1 est une adresse IPv4 valide.

Les 8 bits d'un octet peuvent être représentés par un nombre compris entre 0 et 255. Par exemple, si vous avez une adresse IP 192.

168.0.1, cela signifie que les quatre octets sont 192, 168, 0 et 1.

Fonctionnement et utilisation

Protocole, masque et sous-réseau

Le protocole IP version 4 est la version la plus ancienne du protocole IP largement déployée sur Internet. Il permet aux ordinateurs connectés à un réseau informatique d'envoyer des paquets de données entre eux en utilisant des adresses IP uniques.

Le masque de sous-réseau est un autre élément important du protocole IPv4 qui permet aux ordinateurs connectés au même réseau d'identifier les machines appartenant à ce réseau en comparant leurs adresses IP respectives.

Exemples et version du service

Les adresses IPv4 peuvent être utilisées pour accéder à des services spécifiques sur un serveur distant ou pour configurer des pare-feu afin de limiter l'accès à certains services ou sites Web.

De plus, il existe différentes versions du protocole IPv4 qui offrent des fonctionnalités supplémentaires telles que la prise en charge des flux multicast ou la possibilité d'utiliser des adresses privées non routables sur le réseau public.

Points de transition et communication

Les adresses IPv4 sont essentielles pour que les ordinateurs puissent se trouver et échanger des données. Par exemple, si vous envoyez un courriel à quelqu'un, votre ordinateur doit connaître son adresse IP afin que le message puisse être transmis correctement.

De plus, les points de transition entre les réseaux IPv4 et IPv6 sont nécessaires pour permettre aux machines connectées à des réseaux différents d'envoyer et de recevoir des données. Les protocoles de transition tels que 6to4 et Teredo peuvent être utilisés pour cela.